Trail des deux baies - 22 janvier 2012

Publié le par calhjogging

Pour les amoureux de la nature et des grands espaces, un parcours grandiose: la mer, les dunes, les sous bois du bord de mer, un rayon de soleil et juste ce qu'il faut de vent pour se rappeller que l'on est au mois de janvier quand même. En bref, 20 km de bonheur total!!!

 

Stooooooooop! Arrêtez tout, ça c'est pour la pub, moi je vais vous raconter le vrai trail des deux baies.

Cela avait pourtant fort bien commencé. Genre départ en vacances, rendez vous au "clos des Riez" (comment ça, ça n'existe pas, c'est là où Alain et moi nous habitons!), chargement des valises, sacs de sport et caisses de pâtes, bananes et chocolats, direction le Touquet pour le retrait des dossards (Anne Cath s'appelle Yvette et a des manchettes d'hommes mais opération rondement menée). Arrivés sur place, une petite inquiétude nous effleure, il y a beaucoup de vent quand même.........

Nous prenons possession du gite, style très british cottage, garcons en haut, filles en bas, ou le contraire, on s'installe et on se retrouve tous en bas. Tous c'est Anne Cath, Catherine, Christelle, Isabelle, Fab, Alain, Nourredine et moi. François et Valérie nous rejoignent pour la soirée, Flo le lendemain au départ de la course. Je vous passe les détails de la soirée, c'était sympa. Alain est déjà dans sa course!

 

Dimanche, premiers levers vers 5 h 18 (y'a quand même cinq douches de filles à notre étage). on arrive au départ de la navette à 7 h 15 pour 7 h 30, endormis et frigorifiés. Une bonne âme me jette un sac poubelle en guise de poncho et vade retro le ridicule, ça tient chaud.

Bon, 9 h et des cacahouètes, nous sommes au bord de la plage, au départ. Un vent à décorner les boeufs et du sable plein les yeux (mais où sont mes lunettes?). Nous prenons le départ dans les derniers mais je sens déjà que cela sera ma place à l'arrivée. Nous démarrons, oh purée que c'est difficile!!! 14 premières minutes où l'on prend la mesure de ce qui nous attendra en mille fois plus amplifié! Un goulot d'étranglement me permet d'enlever mon coupe vent et de partager une barre d'ovomaltine avec Flo. Le parcours du combattant dans les dunes commence. On grimpe, on descend, on s'enfonce, ça m'amuse moyen, je ne me sens pas assez entraînée. Re plage (je déteste), re dunes et passage dans les bois (enfin des sensations que je reconnais)............Ravito ouf, 12 km........Argh, à la montre de Flo c'est seulement 11 km 300. On repart, vent dans le visage (chouette un gommage gratuit, si j'avais su, j'aurai mis un short, ça aurait fait épilation avec) Flo me lâche. Dunes! (Mais qu'est ce que je fais là?).

Je suis toute seule, personne devant, personne derrière, je dois être la dernière. Je lâche!!! Là je me rappelle Clotilde qui un jour a dit, moi pour ne pas flancher, je chante dans ma tête. Vite! une chanson que je connais par coeur euh..............Les Corons............. Ben, pour se donner la pêche, c'est pas terrible!! Je vais plutôt penser à ce que j'écrirai pour le blog le soir, ça va être sanglant!!!!

Je repars en trotinant, je m'ennuie trop en marchant.

J'arrive enfin, encouragée les trois derniers kilomètres par un gentil organisateur. Pied dans la salle, je m'effondre quasiment, j'ai détesté, je ne veux même pas être sur les photos de fin.

 

Je ne suis pas prête d'y retourner, laissons la plage aux sports pour lesquels elle est faite: beach volley, planche à voile et matage de beaux garçons!!!!!!

 

Sylviane.

 

Edit 1: Après quelques heures, ça va déjà nettement mieux............même presque contente de l'avoir fait.

Edit 2: Désolée pour la non neutralité journalistique. Si quelqu'un a envie de faire une version c'était génial, la tribune est ouverte .

Edit 3: Les résultats sont en ligne. Je suis passée in extremis, à 2 h 58, le gros du groupe est passé vers 2 h 39, les premiers autour de 2 h 30.

Edit 4: Les photos arrivent....................

 

 

Publié dans Trails

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Merci Sylviane pour ces commentaires très vivants et surtout bravo pour la performance. Peu de coureurs participent à ces épreuves de nature. Les vrais derniers sont ceux qui n'ont pas pris le<br /> départ. J'ai beaucoup aimé le style qui nous fait vivre la course comme si nous y étions. J'espère la faire l'année prochaine (ce dimanche, j'étais pris par un match de tennis-de-table à Aubers...<br /> bien au chaud et à l'abri du vent). Ce sera donc pour 2013. D'ici-là, on se retrouvera à la Crapahute ! A plus, JC2
Répondre
B
..super demi-week-end .. l ambiance du groupe, les 20 KM 100% NATURE.. le vent et le soleil.. trop court!!!!! moi suis pour les WE de 3 jours..pour les accros : LA SALICORNE le 17 mai c' est L<br /> ASCENSION !!, LA TRANSBAIE le 13 mai.....et LA NOCTENDUNE peut étre en mars
Répondre
Y
Une sortie recommandée par Alain...Forcément, ça décoiffe!!!<br /> Maintenant Alain, tu nous emmènes tout ce petit monde à la Salicorne...en attendant La Frappadingue. Ah oui, il y a aussi les "poilus"...<br /> Et demain, 2 tours de récupération pour tout le monde. On dit merci qui??? MERCI ALAIN!!!<br /> Quel bonheur de lire cet article "très orienté" mais "tellement vrai", j'ai beaucoup ri et j'avais complétement les images devant les yeux. Bravo les filles (les garçons aussi), vous avez fait "un<br /> truc", avec ce genre d'expérience le marathon ce sera "à cloche-pied" tellement ce sera facile.<br /> Prochaine sortie nature; Zuydcoote/Bray Dunes par les dunes Marchand et Dewulf en auto-suffisance...ça vous tente???
Répondre