Et la salade de tulipes, c'est bon?

Publié le par calhjogging

     salade de tulipes La cuisine hollandaise est marquée au fer par ses origines maritimes et agricoles, mais surtout protestantes. On n'aimait ni le luxe ni l'ostentation, ce qui laissait peu de place au raffinement gastronomique. Même l'emploi des épices restait très limité si l'on considère que le pays était spécialisé dans le commerce avec l'Orient.
La cuisine hollandaise existe bel et bien. Naturelle, copieuse, peu sophistiquée mais toujours savoureuse, élaborée le plus souvent avec des produits de très bonne qualité.
Du frais, du sain et du bon. Voilà ce qui pourrait résumer cette cuisine hollandaise. Si les Hollandais sortent aujourd'hui dîner en ville, ils se passionnent pour les cuisines exotiques.
On trouve quand même des restos plus classiques. Ils proposent une cuisine franco-internationale de bonne facture, mais qui risque de décevoir nombre de Français.

 

Les spécialités

 - Le hareng salé, qui se mange cru, est connu dans le monde entier. Au début de la nouvelle saison de pêche, en mai et juin, le poisson n'a pas encore atteint sa maturité sexuelle et n'a pas droit à l'appellation de « hareng ». Il est vendu sous le nom de maatje. Sa chair est douce.
Le 31 mai, c'est la fête du Hareng, jour béni pour les Hollandais, qui marque le début de la saison. Pour certains amateurs, c'est en été, quand le poisson est le plus gras, qu'il a le meilleur goût. Il prend alors le nom de groene ou de nieuwe haring (nouveau hareng).
- Les Hollandais raffolent de tous les produits de la mer : carrelet, sole, truite, crabe, crevettes, huîtres... Et ils excellent dans la préparation des poissons fumés : anguille, maquereau, hareng, saumon, flétan. Fumaison et saurissage se font généralement à l'ancienne.
- La soupe : le plat national est une soupe qui s'appelle erwtensoep ou snert. Elle contient des pois cassés et on la sert très épaisse. Il en existe bien d'autres.
- Un amour de potée : le stamppot est un plat on ne peut plus rustique mais néanmoins délicieux. Les pommes de terre, servies avec de la viande cuite au bouillon, sont grossièrement écrasées et mélangées à des légumes, généralement du chou. On trouve toutes sortes de variantes, comme le chou frisé avec des saucisses (boerenkool met worst) ou la choucroute au lard (zuurkool met spek)... sans oublier le célèbre et patriotique hutsepot de Leiden.
- Le pain : au sésame, au pavot, au tournesol, aux graines de courge, blanc, brun ou noir... Attention, le pain-beurre ou à l'huile d'olive qu'on vous pose sur la table est parfois facturé !!

 

Les fromages

 Par souci de santé publique, les pouvoirs publics ont rendu tellement draconiennes les conditions d'hygiène que les producteurs se sont tous vu, petit à petit, interdire la fabrication de fromage au lait cru. Certains fermiers ont bénéficié de dérogations et continuent, notamment dans la région de Gouda, à produire à l'ancienne.
- Le gouda est, à juste titre, le plus réputé de tous. Il est avec un proche cousin, l'edam, la star incontestée du plateau de fromages. L'un est produit au sud, l'autre au nord ; l'un était vendu au marché de Gouda, l'autre au marché d'Edam.
- Le maasdam : on le reconnaît à ses trous. Sa personnalité est plus marquée que celle de l'edam.

fromage

 Les chocolats, bonbons et pâtisseries

 

- La star des douceurs hollandaises est incontestablement la crêpe, la pannekoek. Tellement grande qu'elle doit déborder de l'assiette. On la recouvre traditionnellement de stroop, c'est-à-dire de sirop de betterave. En réalité, le stroop s'apparente plus au sirop d'érable ou de canne qu'à l'huile de foie de morue.
Mais aux pannekoeken, on préfère incontestablement les poffertjes. Ce sont des sortes de minicrêpes, légèrement soufflées, cuites dans une poêle spéciale. On les enfourne brûlantes dans la bouche, juste recouvertes de beurre et de sucre glace. On n'en trouve plus guère que dans la région de Delft.
- Toutes les sortes de réglisses (drop) ou de bonbons sont présentées dans des emballages attrayants. Ce qui est unique, ce sont les granulés en chocolat (hagelslag) que les enfants adorent sur leurs tartines ; on les trouve aussi bien chez les pâtissiers-chocolatiers qu'au supermarché. Le plus connu de tous les bonbons aux Pays-Bas est le haagse hopje, un caramel au café.
- On trouve également une gamme étendue de pains d'épices sucrés ou épicés, tels ceux de Groningue, de Deventer et de Frise, les pains d'épice au gingembre, sans oublier le célèbre spéculos de la Saint-Nicolas. Comme pâtisserie régionale, on se doit de citer aussi le vlaai du Limbourg, légère pâte levée garnie de fruits ou de compote.

 Bonbons

La rijsttafel

 Littéralement, rijsttafel signifie « la table de riz ». Ce fameux plat, originaire du centre de l'île de Java, se compose de riz cuit sec et d'une kyrielle de petits plats secondaires, contenant de la viande, des légumes variés, des sauces étranges, des épices fortes et très fortes...
Le serveur dépose l'ensemble sur la table.
Commencez par mettre un peu de riz dans votre assiette, puis composez votre hors-d'œuvre vous-même en disposant les divers mets autour du riz.
Gare aux piments !

rizFrits. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article